Comment pouvons-nous gérer les états émotionnels “indésirables”.

 

Nous avons tous connus ces moments où nous nous sentons au plus mal. Que faire avec ce mal-être, comment continuer d’avancer quand nous sommes au plus mal ou même quand nous ressentons juste quelques émotions négatives.

Nous savons qu’il est bon pour nous d’être dans un état émotionnel positif et de joie. Mais comment pouvons-nous rester dans cet état émotionnel, quand nous sommes bouleversés ou traversés par des chamboulements émotionnels.

Il est important de comprendre comment gérer cela. Nous aurons toujours des modifications de notre état émotionnel. Nous allons avoir des bas et des hauts, ceci est inévitable.

Comment réussir à gérer ses émotions au mieux

La gestion des émotions

 

Avec quelques techniques, nous pouvons apprendre comment gérer au mieux nos émotions. Ne pas rester dans des états émotionnels inconfortables ou carrément désagréables.

La meilleure chose à faire est de reconnaitre nos propres fonctionnements. Nos blocages internes nous amènent vers des émotions de plus en plus négatives et douloureuses.

Selon l’excellente citation de Carl Jung, “Ce à quoi l’on résiste, persiste” nous comprenons qu’il est important de ne pas refouler nos émotions, nos blessures, nos ressentis négatifs. Cela ne fera qu’amplifier le problème. Il y a forcément un moment où cela va ressortir d’une manière ou d’un autre. Les mots que nous n’exprimons pas deviendront probablement des maux.

enfant vivant l'injustice

Par exemple:

 

Un jeune garçon que je vois à mon cabinet a une blessure d’injustice. La charge émotionnelle négative se situe (sur une échelle de 100 %) à    78 %, ce qui est élevé. Il n’était pas du tout conscient de cela. Il vit une injustice en pensant que son père ne l’aime pas assez et il n’arrive pas à le lui exprimer.

Ce qui arrive pour ce garçon est qu’il crée dans sa vie des situations d’injustice afin de comprendre ce qu’il vit intérieurement. Il a donc souvent des problèmes à l’école avec ses professeurs, même si ce n’est pas lui qui fait quelque chose de mal, il va prendre une punition.

La blessure d’injustice est souvent liée avec celle du rejet, il met donc en place des situations où il se fait rejeter et forcément il va revivre cette blessure d’injustice. Il va également avoir des problèmes de ce genre avec ses amis et subir du rejet. Tant que la charge émotionnelle de 78 % n’aura pas été travaillée dans l’inconscient, le problème persistera.

Nous avons trouvé qu’il y avait dans sa mémoire cellulaire au niveau transgenerationnel. Une injustice vécue par son père qui n’a pas reçu de marque d’affection de la part de son propre père. Tout ceci s’inscrit dans la mémoire cellulaire et passe de génération en génération.

Nous avons grâce à divers équilibrages pu “effacer” cette charge émotionnelle négative. Le but étant de modifier cette connexion dans l’inconscient afin qu’il n’ait plus besoin de vivre ce genre de situation.

Nous savons que ce que nous vivons à l’extérieur, n’est que le reflet de ce que nous ressentons à l’intérieur. Nos émotions créent notre réalité.

Il est important de comprendre d’où vient le problème et comment il s’est inscrit dans notre inconscient, nous avons donc été chercher la source primaire du problème pour lui et fait un travail de fond.

Pour des situations où nous sommes confrontés à des émotions qui surgissent sans que nous puissions les contrôler et afin de pouvoir accepter ces émotions, il y a plusieurs méthodes de libération. Une de celle que j’utilise souvent en thérapie, est celle-ci. Elle se déroule en 3 étapes.

 

1. Libération par le corps

2. Reconnaitre et accepter

3. Envoyer de l’amour

 

Tous les ressentis émotionnels proviennent de 2 émotions principales: L’amour ou la peur, positive ou négative.

Il n’est pas bon de refouler et mettre de côté ses émotions, car nous créons en nous ce que j’appelle “un paquet” qui va s’accumuler avec le temps et qui pourra avoir des répercussions à long terme sur notre santé.

Comme le disait Carl Jung « Tout ceux à quoi l’on résiste, persiste »

Comment mettre en place ce processus pour que cela devienne un automatise et ancrer en soi cette nouvelle habitude. Se libérer de cet auto-sabotage.

Il est important de pouvoir le faire le plus souvent possible, pour que cela devienne une compétence inconsciente. Au début cela prend un peu de temps de faire ce processus. Mais avec la pratique les étapes se font de plus en plus vite et l’on maitrise plus facilement les émotions qui surgissent. Se récompenser de le faire une fois que nous sommes revenus à une émotion plus positive ancre également plus fortement le processus. Le but étant de créer une nouvelle connexion neuronale et de la renforcer pour que cette nouvelle habitude devienne naturelle.

Par exemple : Vous êtes en couple et votre conjoint décide de voir un ou une ami(e) pour passer une soirée. Cela génère en vous un état de jalousie …. Vous n’arrêtez pas de vous faire des « films » pires les uns que les autres tout au long de la soirée. Cela tourne en boucle dans votre tête et prend de l’ampleur au fil des minutes qui passent, cela peut générer en vous de la tristesse ou de la colère.

Processus étape par étape :

1. Vivre ses émotions pour libérer la part d’ombre qui est liée à cette émotion négative. La vivre, la recevoir et la ressentir telle qu’elle est. L’exprimer comme le ferait un jeune enfant en criant, tapant sur un coussin, taper des pieds, pleurer, sauter sur un trampoline ou tout autre chose qui pourrait vous défouler. Cela sert à la libérer à travers le corps. Pouvoir bien la ressentir, pour ne pas la mettre de côté car sinon elle va ressorti à un moment ou autre. (Effet cocotte-minute qui avec l’accumulation de ressentis négatifs explose un jour, pour un événement anodin généralement).

Que ce soit un événement qui arrive dans votre vie ou des « films » qui passent en boucle dans votre mental (sans une situation réelle) et dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser, l’émotion doit sortir.

2. Reconnaitre cette émotion lui donner de l’importance mais pas en imaginant des scenarios encore pire que la situation elle – même. Mais juste accepter votre vulnérabilité face à cette situation cela fait partie de votre part d’ombre, que vous avez à travailler. Voir cette jalousie qui est là et qui vous ronge malgré vous. Même si vous avez toute confiance en votre partenaire, ce ressenti peut vous créer une boule au ventre, de la colère, de la tristesse etc.…

C’est à ce moment que vous pouvez écrire ce que vous avez besoin d’exprimer. Au lieu d’écrire toute la soirée à votre conjoint pour le lui faire comprendre et ne faire qu’envenimer la situation, qui peut-être mettra en péril votre couple. Il sera plus sage de le faire sur une lettre qu’il faudra brûler plus tard.

Il n’est pas recommandé de garder chez soi des écrits de ressentis négatifs. Il faudra brûler cette feuille et jeter les cendres hors de chez vous. C’est un acte symbolique puissant pour l’inconscient, afin de se libérer et réussir à pouvoir lâcher prise sur les événements ou « films » qui vous tournent dans la tête.

3. Donner de l’amour à cette émotion négative, la voire comme un cadeau que l’on vous offre, un tremplin d’évolution pour vous-même. Pour apprendre à changer votre comportement qui vous fait souffrir inutilement. Face à ce genre de situation plutôt que de faire l’autruche ou essayer d’ignorer ce que vous ressentez au fond de vous, il est important de pouvoir s’en libérer. Nous savons maintenant que l’amour n’est pas juste un sentiment mais bien une énergie réparatrice que l’on peut utiliser pour guérir de nos blessures.

A quoi servent ces émotions :

La peur : besoin de sécurité, d’être rassuré, entouré.

La tristesse : besoin d’amour plus grand, plus de contact, besoin de réconfort de prendre soin de soi.

La colère : ce n’est pas l’autre qui ne vous respecte pas, mais vous-même qui ne vous respectez pas. Il y a de l’injustice, un besoin de reconnaissance ou le sentiment de ne pas être pris en considération.

La joie : besoin de partager, aller vers les autres.

 

Les émotions parlent de nous, elles sont là pour nous faire comprendre ce qui est en souffrance chez nous. Les besoins que nous devons combler à l’intérieur de nous.

Vous êtes en train de devenir la personne que vous désirez, plus libre et serein (e) pour arrêter de souffrir et faire face aux émotions. Installer une gestion des émotions qui sera durable et gérable. Il est important de comprendre que l’émotion négative ressentis est là pour être transmuter et qu’elle permet d’avancer sur votre chemin de développement personnel.