Le manque d’amour de soi se trouve en premier lieu, un des sujets qui revient le plus souvent quand je suis en consultation avec mes clientes. Grâce à l’auto-bienveillance vous allez pouvoir vous connecter intérieurement à votre être. Vous sentir plus sereine, réduire le stress, arriver à gérer plus facilement les périodes de tumulte.

Pourquoi et comment s’aimer soi-même ? 

Premièrement, le pourquoi est très important. Quand il y a un manque cela veut dire que vous allez chercher ce dont vous avez besoin à l’extérieur. En effet, la réaction naturelle biologique d’un manque est de le combler. 

Cela pourra marcher un certain temps, mais au bout d’un moment ce n’est plus suffisant. Il se peut que le manque d’amour vous amène à être dans la dépendance affective. C’est-à-dire que vous allez chercher l’amour à l’extérieur. Que ce soit auprès d’un conjoint ou d’amis. Dans ce cas, au lieu de trouver l’amour en vous-même vous le « puisez » chez une autre personne.

C’est pourquoi au bout d’un moment, vous ne serez plus « rassasiée ». Le fait de prendre à l’extérieur ce qui vous manque intérieurement ne fait que repousser l’échéance de la sensation de manque. Cela engendre souvent beaucoup d’attente envers la personne chez qui vous vous « approvisionnez ». En définitive, cette personne ne pourra pas vous donner ad vitam æternam ce dont vous avez besoin. Ce qui va forcément engendrer chez vous des frustrations.

Cela peut également se traduire par d’autres dépendances. Comme la nourriture, la cigarette, l’alcool, le sucre… Tout ce qui pourra vous « remplir » pour un moment et qui deviendra une habitude malsaine au bout de quelque temps. 

Ce qui revient souvent avec le manque d’amour de soi est le fait que les femmes s’oublient souvent, en donnant beaucoup aux autres. En s’occupant en priorité des autres. 

Ce qui est normal car c’est inscrit dans l’inconscient collectif féminin. La femme a toujours fait en sorte de gérer la famille, la maison, de s’occuper des amis par compassion. Non pas que les hommes ne le fassent pas non plus, mais ce n’est pas ce qui est inscrit dans l’inconscient collectif masculin. Cela est inscrit dans la mémoire collective féminine. 

Attention, je ne dis pas que c’est mauvais de s’occuper des autres.

kids making noise and disturbing mom working at home
Photo by Ketut Subiyanto on Pexels.com

Par contre, il ne faut surtout pas s’oublier là-dedans. 

Si vous le faites parce que cela vous fait plaisir, c’est une très bonne chose ! Mais tout faire pour les autres en ne s’occupant plus de ses propres besoins n’est pas bon pour vous. Vous allez vous épuiser. Trouvez des moments justes pour vous occuper de vous. Faites quelque chose qui vous fait du bien, que ce soit pour vous relaxer, ou en faisant une activité agréable, cela va recharger vos batteries.

En réalité, dès l’enfance nous sommes dépendants de nos parents. Ils doivent s’occuper de nous pour notre survie, entre autres, pour la nourriture, la sécurité. En fin de compte, nous avons appris à être dépendant dès le plus jeune âge.

Néanmoins, il ne tient qu’à vous de pouvoir sortir de ces dépendances, je ne dis pas que c’est facile, loin de là. Mais c’est utile et pour cela c’est pratique d’avoir des « outils » qui peuvent vous y aider. 

L’importance d’être soi-m’aime !

Deuxièmement, nous arrivons au comment. Il existe quelques exercices pour intégrer l’amour de soi. Notamment, l’auto-bienveillance est un très bon début. Faire de soi sa meilleure amie bienveillante et compatissante. Prendre l’habitude de ne plus se juger. Si cela arrive parfois, par habitude, tout de suite vous pouvez vous corriger et être compatissante avec vous-même. Comme le serait votre meilleure amie pour vous. L’auto-bienveillance est une façon de se « nourrir » de l’intérieur sans aucun besoin de quoi que ce soit d’extérieur. 

L’amour de soi et l’auto-bienveillance

Vous aident à accepter qui vous êtes avec tous vos défauts et toutes vos qualités. En lâchant le regard des autres et des jugements extérieurs. Plus vous arriverez à vous aimer et ressentir ce sentiment interne, cette vibration d’amour envers vous-même, plus vous vous sentirez mieux. Vous pourrez plus facilement et légitiment prendre votre place. Cela deviendra naturel et vous ressentirez le bonheur d’être vous-même à chaque instant. Sans vous juger et sans vous soucier du jugement des autres. L’auto-bienveillance apporte la sécurité interne et la confiance en soi.

Il est indéniable que la personne la plus dure et la plus critique envers vous…

C’est vous-même. 

Nous avons environ 60’000 pensées par jour, plus de 95% de ses pensées sont identiques chaque jour, donc si vous avez l’habitude de trop vous jugez cela devient une habitude inconsciente qui se fait en mode automatique. Il y a 80% de celles-ci, qui sont des pensées négatives. Certainement, qu’il y a un bon nombre de ces autocritiques qui sont ancrées en vous en pilotage automatique, sans vraiment en prendre conscience. C’est pourquoi dans ma méthode D.A.M, il y a un volet important dédié à l’amour de soi, ce n’est pas quelque chose que nous faisons en général, automatiquement et / ou régulièrement.

Il y a aussi des automatismes que vous avez depuis l’enfance, si on vous a répété fréquemment que vous étiez mauvaise à l’école en math par exemple, vous avez été conditionnés à penser cela. Ce qui va vous créer une réalité du fait que vous n’allez pas réussir à bien faire des math.

Pratiquez l’auto-bienveillance 

Dans les faits, voici ce que vous pouvez faire pour améliorer la bienveillance et l’amour de soi : 

  1. Vous juger le moins possible ou vous reprendre quand vous le faites en vous réconfortant ou vous félicitant positivement. Toujours voir le verre à moitié plein. 

  2. Faites-vous des éloges régulièrement et complimentez-vous pour tout ce que vous accomplissez de bien. 

  3.  Vous regardez le matin dans la glace en vous disant que vous êtes fière de vous et vous dire « je m’aime »

  4. Soyez dans la gratitude de qui vous êtes et tout ce que vous avez déjà accompli jusqu’à maintenant. 

  5. Vivre dans le présent le plus possible sans s’inquiéter pour le futur, ni regretter le passé. 

  6. Être dans l’acceptation de qui vous êtes. En acceptant également vos côtés « négatifs » ils font aussi partis de vous. 

  7. Se prendre des moments rien que pour vous afin de vous faire du bien ou faire des activités agréables. Occupez-vous de votre corps. 

Vous pouvez également écouter notre podcast qui vous aide dans l’acception, la confiance, l’estime de soi avec diverses astuces à faire ou à connaître. 

“La bienveillance, une double disposition positive : veiller au bien des personnes qui nous entourent et à notre propre bien. Des clés pour cultiver la bienveillance en famille.”

Mark Twain